239820

PAS RACCORD

Voilà un film très ambitieux qui pèche à mon sens par excès de zèle cinématographique. D'abord parce que "The Grand Budapest Hôtel" est très mécanique : beaucoup de mouvement d'appareils (travelling haut et bas, sur le côté, en arrière, etc...), de la pyrotechnie, du rythme, un montage au cordeau, Wes Anderson affiche une telle maîtrise formelle que cela en devient ennuyeux au bout d'un quart d'heure... Bien sur, je n'ai pas tenu compte que de ça. Mais cela m'a gâché le plaisir. Car il y a des moments franchement jubilatoires dans ce scénario ou le burlesque côtoie le drame et l'intrigue policière. Mais quand le récit s'emballe, une certaine confusion règne. D'autant que la rapidité d'exécution à tendance à gommer l'émotion. Après, donc, c'est au petit bonheur. Le casting, sur le papier, est royal. Mais à l'arrivée, seuls quelques uns auront les faveurs de notre souvenir, comme Ralph Fiennes, Willem Defoe ou Harvey Keitel, les autres sont restés dans le décor... "The Grand Budapest Hôtel" est d'ailleurs d'un très bel écrin ou il ne manque ni un bouton de manchette ni une poignée de porte, mais à mon sens une oeuvre fortement surestimée.