dans-la-cour

RACCORD

J'aime beaucoup les films de Pierre Salvadori depuis "Les apprentis" et celui-ci ne dérogera pas à la rêgle. Ici, on est vraiment dans une "comédie dramatique", tant les deux genres s'épousent idéalement dans ce film. Il y a une forme d'aliénation douce qui lie les personnages et que je trouve très séduisante dans et autour de cette cour, lieux traversé par toutes de sortes de détresses et de personnages atypiques. La séquence de la séance diapos qui tourne au fiasco illustre bien la thématique du film, sur cette forme de générosité maladroite qui tourne au tragique. Catherine Deneuve a réussi à m'émouvoir et Gustave Kervern prouve qu'il est acteur magistral s'il est bien dirigé. Salvadori signe là un de ses meilleurs film, à la fois drôle et amer, comme la vie.